A propos

Actuellement, depuis 2017 :

L’itinérance nous contraint à réduire les stocks et les produits que nous proposons. Vous pourrez cependant toujours trouver sur notre stand nos produits phare :
Les Végetarians Shoes : dont entre autre des paraboots fabriquées en Angleterre à partir de matériaux naturels et de pneus recyclés ;
Dans Rangers Françaises (de la taille 35 à 48) ;
Des Treillis et BDU, fabriqués en France et en Allemagne, dans leur version officielle ou bien urbaine. Ainsi que des Sarouels pour notre touche Ethnique ;
Des Sacs, Musettes, Casquettes, Bandana, Keffieh, Ponchos et d’autres accessoires utiles, suivant les évènements auxquels nous participeront.

Historiquement, jusqu’en 2017 :

Célèbre Institution Rennaise depuis 1979, le Surplus Saint Michel s’est fait une réputation pour ses produits de qualité, résistants, à prix compétitifs et la convivialité de l’ancienne gérante : Mimi.

C’est en 2012 que la boutique prend un tournant, Mimi partant à la retraite, laissant le flambeau à Matheo.
Ce dernier essaye depuis lors de conserver l’esprit du Surplus, tout en apportant sa touche personnelle : des vêtements estampillés local (Breton ou Français), en disposant dans la boutique des produits des marques tel que Breizh Punisher, Paria, et le célèbre Le Laboureur.
C’est grâce à cet esprit que l’association des Colibris nous a donc référencé sur sa carte des acteurs locaux :

L’idée est de continuer à pérenniser un commerce local de vêtements « alternatifs », marque identitaire de la rue Saint Michel, et d’une clientèle qui recherche des produits de grande qualité (et pas juste de nom). Notre volonté est celle ci, et nous serons vigilant quand à votre satisfaction à ce niveau.

Mais n’oubliez pas que nous resterons convaincu de l’essentiel de la démarche : venez nous voir en boutique : toucher, essayer, discuter! Vous y trouverez des vêtements neufs, de l’occasion, des accessoires vintage à l’essentiel pour la rando, entrez dans cette « caverne d’Ali Baba » et trouvez votre bonheur!

Car, après avoir essayé le vente en ligne, nous n’y retournerons pas (pas sous la forme de Vente Par Correspondance, en tout cas).
Le constat est simple : la concurrence d’autres sites internet n’ayant à régler ni taxes et charges en France, leur permet de faire des tarifs qui attirent la plupart d’entre vous (et je dirais : normal). Sauf que :
1/ vous trouvez ça pratique, vous, d’acheter sans voir, toucher, ou même essayer des vêtements qui une fois arrivés chez vous n’ont jamais la bonne taille, et ainsi vous ruiner en frais de port?
2/ vous trouvez ça moral, de venir en boutique essayer des produits que vous irez acheter ensuite en ligne, et ainsi détruire petit à petit toute relation sociale et tout les commerces de proximité?
3/ et pour finir, trouvez vous censé cette logique de mondialisation ou des sociétés peuvent à la fois être basée dans un pays, faire travailler des gens à moindre coût dans un autre, et finir par s’affranchir des taxes des pays dans lesquels ils revendent?

Nous, non.
Nous payons des impôts locaux, vous bénéficier des transports à moindre coûts pour venir nous voir.
Nous payons de la TVA, vous bénéficiez des routes, des hôpitaux, de l’école, et d’un système social qui est garant, même si ça peut être contraignant, d’un travail sécurisé.
Ne pas comprendre un système dans sa globalité, c’est aussi nuire à son environnement proche.

Nous favorisons des circuits court.
Nous ne pressons pas nos fournisseurs pour des produits livrés la veille pour le lendemain : rien de pire générateur de stress dans notre société que l’instantanéité des choses. Vous voulez un vêtement rapidement? nous en avons en stock. Et si nos stocks ne conviennent pas : nous pouvons être livré, mais parfois, sous une semaine, deux, ou un mois. C’est peu vendeur? Peu importe. Combien de livreurs sont pris entre le marteau et l’enclume entre des clients qui veulent tout tout de suite et des managers / patrons qui réclament sans cesse plus de chiffre. Nous, nous prenons le temps de vivre. Et durablement, à l’image de nos vêtement, en quelque sorte.
Car nous sommes garants de la qualité des produits que nous revendons. Et dans le même esprit : nous ne favorisons pas la « Mode ». Si certaines gammes de nos produits peuvent varier, nous gardons les mêmes modèles, disponibles été comme hiver. En fabriquant un modèle, nos fabricants connaissent son usage, et ils savent ce qui sera usé, et les pièces qu’il faudra renforcer. Cela ne veut pas forcément dire qu’il doit être mal taillé, et nos fournisseurs le savent : leur vêtements de travail sont aussi bien adaptés et « tendance ». Mais la plupart savent qu’un treillis : on veut qu’il dure, et qu’il soit pratique.
Enfin, nous faisons le maximum pour qu’ils génèrent de l’emploi proche de chez nous, chez vous, peut être : Vous connaissez Guy Cotten, le célèbre ciret jaune Breton? Vous connaissez des marques comme Breizh Punisher, Vegetarian Shoes, Picky Poo, Val-Tex, Parks, Sturm, Mil-Tec, Max Fuch? Nous travaillons avec eux, et tous visent à fabriquer localement, en France, ou chez nos voisins Britanniques, Allemands, ou Belges, ou Espagnols, etc…

Merci à nos client de comprendre et d’adopter cette démarche en venant se fournir chez nous.